Soutien parental



 

Les parents, seuls ou en couple , les adultes  proches des jeunes ou moins jeunes qui nous sollicitent, manifestent  des inquiétudes de différents degrés qu’ils souhaitent partager avec un-e professionnel-le .

Leurs inquiétudes sont souvent dans un premier temps exprimées à propos de comportements inquiétants de leurs enfants généralement associés à des prises de produits psychotropes avérées ou non avérées.


Il est important de souligner que, dans la plupart des cas, cette « pointe de l’iceberg » permet de mettre en évidence une foule de mal-êtres déjà présents en amont, parfois bien plus tôt dans l’âge, et qui mobilisent l’inquiétude des parents et des proches surtout au moment de l’émergence ou de la mise en évidence de consommations de produits à problème.

Notre intervention, une fois le contact établi avec le ou les adultes solliciteurs, peut se concrétiser de différentes façons :

  • une mise au point ponctuelle nécessitant une ou deux séances d’échange qui permettent aux adultes  de repartir avec des clarifications dans des domaines précis et mise à disposition de documentation.

 

  • une collaboration un peu plus importante, permettant aux adultes de faire les bons choix dans l’orientation de leurs enfants, ou de s’impliquer dans des rencontres familiales visant à rétablir la communication parfois difficile entre les membres de la famille.

 

  • un travail de collaboration de longue durée visant à permettre aux personnes demandeuses de faire évoluer la situation de leur relation avec leurs enfants impliqués parfois dans des consommations de produits psychotropes.


Le soutien des parents et ou des personnes proches des jeunes en difficulté de différents degrés, vise à renforcer les compétences personnelles des adultes dans leur fonction parentale. Cette fonction évidemment ne s’exerce pas de la même manière si l’enfant est très jeune ou s’il est déjà adulte.
Cela peut  permettre, en partageant des préoccupations personnelles, d’aborder des questions comme :

  • savoir dire non
  • aider mon enfant à devenir autonome.
  • garder une bonne qualité de vie
  • rester fort vis-à-vis de la situation que je vis
  • rétablir une communication défaillante avec mon enfant
  • comprendre ce que vit mon enfant
  • préserver ma vie quotidienne

Et ainsi de suite...

 
Aucune information disponible
Infos

Jeu excessif

La Fondation Neuchâtel Addictions s'est vu confier le mandat de "lutte contre la dépendance au jeu pathologique" par le Département de la santé et des affaires sociales. Le programme de traitements du jeu excessif est actuellement offert par la Balise à la Chaux-de-Fonds et le Drop-in à Neuchâtel.

Pour tout renseignement sur le jeu:
032 886 86 86

+ d'infos